Beschreibung:

267 S.; einige Abbildungen; 8°; kart.

Bemerkung:

Gutes Ex. - ISSN 0298-315X. - Chapitre premier ENFANCE ET JEUNESSE A BERLIN (1892-1902) -- Chapitre II MOUVEMENT DE LA JEUNESSE, JUDAISME, -- PHILOSOPHIE DU LANGAGE (1912-1917) -- Chapitre III LA CRITIQUE D'ART ET L'ESPRIT DE ROMAN-TISME (1917-1923) -- Chapitre IV PESSIMISME HISTORIQUE ET ESTHETIQUE -- ANTICLASSIQUE (1923-1925) -- Chapitre V PARISBERLIN-MOSCOU (1926-1929) -- Chapitre VI CRISE ET CRITIQUE : LA FIN D'UNE EPOQUE (1929-1933) -- Chapitre VII L'EXIL : LA THEORIE DE L'ART SANS AURA (1933-1937) -- Chapitre VIII PASSAGES PARISIENS (1937-1939) -- Chapitre IX LA FIN DE L'HISTOIRE (1940) -- Chronologie -- Indications bibliographiques. // Né en 1892 à Berlin et mort en 1940 à la frontière franco-espagnole (Port-Bou), Walter Benjamin a toujours erré « aux confins des doctrines qui se combattent, dans les lisières entre histoire, sociologie, esthétique et théologie » (H. Bianciotti). Ami de Scholem et de Brecht, accueilli par G. Bataille et P. Missac à Paris, dont il voulait écrire l'histoire comme « capitale du XIXe siècle », qualifié de « rabbin marxiste » et de « matérialiste messianique » à cause de son approche nouvelle de l'expérience historique, il reste encore à découvrir. Essais sur son œuvre et traductions de ses écrits se multiplient. Mais il manquait une biographie qui retraçât l'histoire de cette vie mouvementée et introduisît à l'évolution de sa pensée, depuis ses études sur la tragédie et le théâtre baroque jusqu'aux questions touchant « l'œuvre d'art à l'ère de sa reproductibilité technique », « la photographie », la littérature, l'architecture des villes (les « passages » de Paris), et surtout le langage, la mystique et la philosophie de l'histoire. (Verlagstext) ISBN 2204028754